Woodsurfer

BATIMAT 2017 – Massifier la rénovation en général et en copropriété

Sur le plateau de Bati-journal.TV, Stéphane Miget reçoit Alain Roure, directeur d’activités et copropriétés Domofinance, Frédéric Delhommeau, responsable habitat privé à l’Agence parisienne du climat, Jérome Gatier, directeur du Plan Bâtiment durable, et Yann Dervyn, directeur d’Effinergie pour parler rénovation énergétique en copropriétés.

Alain Roure : « Domofinance est un établissement financier spécialisé dans le financement de la rénovation énergétique. Nous accompagnons le financement dans la maison individuelle comme en copropriétés. Quant à la copropriété, de gros efforts d’accompagnement des copropriétaires ont été réalisés. Quand on se lance dans des travaux de rénovation énergétique, les maîtres mots sont anticipation et vision globale du plan de financement, en ayant conscience de tous les éléments qui peuvent aider, comme le crédit d’impôt, et des possibilités de financement nouvelles. Pas assez de copropriétaires connaissent ces solutions. »

Frédéric Delhommeau : « L’Agence parisienne du climat a été créée à l’initiative de la Ville de Paris dans le cadre du Plan climat. Nous conseillons, informons et accompagnons les copropriétaires parisiens vers des travaux d’économie d’énergie. Les solutions BBC sont très nombreuses. Il faut que chaque citoyen qui a une marge de manœuvre puisse être convaincu qu’il va dans le bon sens quand il va vers la rénovation de son bien immobilier. Éco-rénovons Paris est une opération pour pousser les copropriétaires parisiens à rénover leur bien. Dans ce cadre-là, la Ville apporte une assistance à maîtrise d’ouvrage pour pouvoir faire ingénierie technique et ingénierie financière. »

Yann Dervyn : « La loi de transition énergétique a donné comme objectif d’avoir un parc BBC en 2050. Sur le niveau BBC, il y a certainement une recherche de qualité liée à l’attribution d’un label qui peut se répercuter sur une vente ou une location. Ce ressort est faible. Les propriétaires cherchent surtout des rénovations. Ils essaient d’augmenter leur confort, ou alors ils doivent adapter leur logement à la présence d’un sénior ou à la naissance d’un enfant. » 

Jérôme Gatier : « Nous avons eu, en France, une bonne évolution dans le domaine de la rénovation énergétique. Mais par rapport aux ambitions des objectifs nationaux et globaux et ce qui était assigné au bâtiment et à l’immobilier, on est pas assez efficace. Nous avons tous travaillé à ce que les gens décident de rénovations énergétiques. Il faut leur apporter d’autres arguments, la baisse de la facture énergétique n’est pas véritablement un argument parce qu’il faudrait qu’on arrive mieux à la garantir. »