Accueil » Actualités » Eurobois 2018 – Exploitation forestière et scierie face à la numérisation

Eurobois 2018 – Exploitation forestière et scierie face à la numérisation


Retour sur deux expériences de numérisation dans l’amont de la filière: « La forêt bouge, un outil numérique au service de la forêt » et « la scierie 4.0. Comment les données permettent d’optimiser productivité et qualité ».

Intervenants :

  • Jean-Pierre LOUDES – Ingénieur – CNPF Auvergne Rhône-Alpes
  • Michel LOYET – Président – FINEGA
  • Marc BERTHON – Directeur Commercial – La Forezienne
  • Olivier DARIO – Délégué Général – SYMOP

Jean-Pierre Loudes – « Le CRPF est une délégation régionale du CNPF qui est un établissement public qui a pour mission principale d’orienter la gestion durable de la forêt privée, de conseiller et d’informer les propriétaires forestier. Nous disposons d’un institut de recherche pour les enjeux des changements climatiques. Au niveau national, nous sommes environ 470. Pour arriver à mettre en gestion durable des forêts, il est nécessaire de diversifier les moyens pour que les propriétaires aient accès aux données.  Le site internet « La forêt bouge » permet cette mise en relation des propriétaires forestiers, les opérateurs économiques. Ils peuvent accéder à des informations et proposer des interventions dans leur forêt. C’est un site basé sur 6 services concrets. Le service « Gérer sa forêt » permet avec un système cartographique de localiser ses parcelles cadastrales et de créer sa propriété, d’aller jusqu’à la définition des peuplements forestiers. Il peut définir des opérations sylvicoles et contacter des opérateurs économiques pour réaliser ces opérations. Il y a également un service de bourse forestière qui permet de géolocaliser des offres de parcelles forestières en vente. »

Michel Loyet – « Finega recoupe la majorité des machines et biens d’équipement pour la première transformation. Une scierie 4.0 fonctionne de façon automatique. Elle est 100% optimisée et connectée. Toutes les machines ont embarqué un module d’intelligence artificielle. C’est une unité qui est capable de s’adapter automatiquement en fonction du type d’arbre à scier. C’est une grande base de données qui récupère ces données. La scierie Aprobois est la première en Europe. On est sur une augmentation de la productivité de 5 ou 6 points. Nous avons des résultats au delà de ceux qu’on pouvait imaginer. C’est une unité de réinsertion par le travail. Le fait d’améliorer cette rentabilité a maintenu des emplois et vise à en créer. »

Marc Berthon – « La Forezienne MFLS est un fabricant d’outils coupant pour l’industrie du bois. On a créé une notion de service. La numérisation nous intéresse beaucoup parce qu’elle va nous permettre d’avoir des données personnalisées dans chaque scierie pour pouvoir optimiser les outils et en tirer meilleur parti. Dans nos bureaux de recherche, nous avons tous les éléments pour aller plus loin en termes de définition de l’outil, de qualité des matériaux. Il nous faut maintenant créer l’interconnectivité avec les machines. »

Olivier Dario – « L’industrie c’est de trouver des solutions là où il y a des problèmes. Que cette solution soit mécanicienne ou digitale peu importe. »

Abonnement woodsurfer sur Kiosque21.com

Voir aussi

Eurobois 2018 – Les labels au service de la qualité

Intervenants : Simon RIBREAU – Chargé de Développement – Bois Qualité Savoie Frédéric BLANC – …

Eurobois 2018 – Sélection Nationale Concours Européen des Jeunes Charpentiers et Concours Evolution

Intervenants : Julien LECARME – responsable de l’Institut de la Charpente et Construction Bois- Les …