Accueil » Actualités » Le « Château Ambulant », maison 100 % bois du Festival de la Forêt et du Bois

Le « Château Ambulant », maison 100 % bois du Festival de la Forêt et du Bois

Dans le cadre de la 2e édition du Festival de la Forêt et du Bois qui s’est tenue les 20, 21 et 22 octobre 2017, le domaine de la Bourdaisière à Montlouis sur Loire (37), accompagné de l’ONF, France Bois Forêt, et Arbocentre, a lancé un grand appel à projets autour de la conception d’une « Maison 100% bois », ouvert aux écoles, architectes, ingénieurs, designers, artistes, etc. L’enjeu était de constituer une équipe pluridisciplinaire (architecte, décorateur d’intérieur, designer, ingénieur, etc.) et d‘imaginer une maison R+1 réalisée exclusivement en bois et ses matériaux dérivés. L’équipe du « Château Ambulant » a remporté ce premier concours. Elle verra sa maison réalisée à échelle 1 sur le domaine de La Bourdaisière, pourra suivre la construction de sa maison pendant l’année 2018 et bénéficier de l’accompagnement technique d’entreprises locales et nationales spécialisées dans la construction bois, en lien avec un architecte dédié, ainsi que France Bois Forêt et Arbocentre. La maison sera exposée sur le domaine de La Bourdaisière lors de la 3e édition du Festival de la Forêt et du Bois, à l’automne 2018, comme une vitrine des savoir- faire français et fera partie du parcours de visite « La forêt et le bois » qui sera inauguré l’année prochaine.

 

L’équipe du ‘Château Ambulant’
Benoist Desfonds (référent), Peeraya et Suphasidh Matthieu Boustany
Suite à une expérience professionnelle commune au sein d’une agence d’architecture Tokyoïte, les trois membres ont formé une équipe hétérogène basée sur la pratique commune de l’architecture.
Après une formation en art et architecture à l’école d’art et de design de Rhodes Island (USA), Peeraya Suphasidh crée son atelier à Bangkok. Son parcours international d’architecte est intimement lié à son travail d’artiste. Dernièrement, elle exposa « Iterations of a Dream » à la H Gallery de Bangkok ; qui explore la relation entre le corps humain et l’architecture à travers des dispositifs scéniques et visuels, autour d’un dupliqua en bois du squelette humain.
Benoist Desfonds, issu des Écoles d’Architecture de Montpellier et Versailles, a poursuivi son apprentissage dans différentes structures comme Dominique Perrault Architecture à Paris et Mateo Arquitectura à Barcelone. Au fil des projets, il construit une approche personnelle dans la conception et la manière de bâtir. Il tient également à conserver un rapport avec l’aspect théorique de l’architecture en interrogeant les enjeux sociétaux et histoire des projets développés.
À la sortie de l’École d’Architecture de Paris La Villette et fort de quelques années d’expériences parisienne, Matthieu Boustany suit sa curiosité vers Rotterdam pour une immersion totale dans le monde de l’innovation architecturale au sein de l’agence OMA. Quatre ans plus tard ; après un bref passage à Moscou et une immersion nipponne, il profite de son expérience pour mettre en place une structure entre Paris et Tokyo. Soucieux des responsabilités de l’architecture dans la construction du monde contemporain, il travaille à interroger les méthodes « standardisées » de la conception et de la construction.

 

Visuel : Benoist Desfonds, Peeraya et Suphasidh Matthieu Boustany

Abonnement woodsurfer sur Kiosque21.com

Voir aussi

Woodrise 2019 : rendez-vous au Canada

[unable to retrieve full-text content]

Le PTNB lance la Plateforme numérique bâtiment

En vue d’un Bim collaboratif pour les TPE/PME du bâtiment, le Plan transition numérique dans …