Accueil » Actualités » Paroles de spécialistes : réglementation incendie en façade

Paroles de spécialistes : réglementation incendie en façade

Batimat, le 6 novembre dernier, sur le plateau télé bati-journal.tv, pour la dernière Matinale de la construction bois, Stéphane Miget recevait quatre acteurs de la réglementation incendie et de l’industrie de la construction pour échanger autour de la thématique « Réglementation incendie en façade » : Arnaud Maillard, chargé d’affaires chez Piveteau Bois ; Stéphane Hameury, chef de division au CSTB ; Bruce Le Madec, chef de projet Sécurité incendie, Rockwool France ; Dominique Girard, directeur technique chez Sto

Il faut distinguer la résistance au feu, procurée par exemple par les sections de bois calculées par les BET pour garantir la stabilité du bâtiment, de la réaction au feu qui concerne le matériau en façade. Mais le matériau n’entre pas seul en ligne de compte, c’est le complexe de façade entier qui est classé : profil, section, mise en œuvre, usage, traitement (sel de bore), finition hydrofuge, entretien. La technologie IgniB, présentée sur le salon, permet d’obtenir l’Euroclasse B, soit M1, et de réaliser des façades plus hautes, sans finition, assurant la sécurité incendie même sans entretien. Ce traitement s’applique en Euroclasse B à tous nos bardages, quels que soient l’essence utilisée, le profil, le mode de pose, ainsi qu’à nos bois thermochauffés. Nous menons aussi des campagnes d’essai et travaillons à un procédé d’ignifugation, notamment du claire-voie, qui convienne à tous les projets architecturaux par ses teintes.

Arnaud Maillard, chargé d’affaires chez Piveteau Bois 

Un chapitre de l’IT 249 dédié aux façades bois ventilées en CLT ou ossature bois définit les exigences et prescriptions pour assurer leur bonne conception face au risque propagation feu bois façade : par exemple, insertion d’isolants non combustibles A2, s2, d0 entre les montants d’ossature ; recoupement de la façade à chaque étage par une bavette métallique ou un déflecteur qui permettent d’éviter l’effet cheminée au niveau du bardage ventilé. L’objectif de l’État, aujourd’hui, vise la rédaction de guides qui précisent ces principes constructifs sur chacune des technologies proposées dans l’IT 249 et en particulier en façade bois, domaine dans lequel le CSTB œuvre depuis 3 à 4 ans avec FCBA et le soutien du Codifab, en appui à la filière bois. Notre guide de disposition constructive en façade bois devrait être largement diffusé gratuitement au début de l’année prochaine. Des « référentiels de droit souple », amenés à être eux-mêmes complétés, vont préciser et renforcer le contenu de l’IT 249 pour éviter qu’un procédé ou un matériau souhaitant l’intégrer n’entrainent la modification de révision de ce texte réglementaire lourd, de « droit dur ».

Stéphane Hameury, chef de division au CSTB 

Nous connaissons le matériau bois, son comportement au feu plus prévisible que celui d’autres matériaux aujourd’hui. Quant à la résistance au feu de la construction à ossature bois, elle est très bonne. L’essai Lepir a été introduit au niveau de l’IT 249 dans les années 70. L’IT 249, spécifique à la sécurité incendie des façades, venant en appui du texte réglementaire, intéresse aujourd’hui ERP, habitation et IGH. L’instruction privilégie les isolants minéraux sur le PSE en bardage ventilé.

Bruce Le Madec, chef de projet Sécurité incendie, Rockwool France

Les exigences réglementaires sont données, aux industriels de soumettre au CSTB pour avis techniques des solutions conformes à la réglementation incendie liée aux systèmes constructifs bois. Nous adaptons nos systèmes d’ITE sur support traditionnel aux systèmes sur support Cob, systèmes collés ou fixés mécaniquement. Nous mutualisons nos moyens et compétences pour développer, dans le cadre d’essais Lepir, des essais validant techniques et systèmes, par grandes familles, pour que l’ensemble de la profession bénéficie des résultats. Façade ventilée et façade isolation sous enduit sont complémentaires ; la mixité des matériaux est recherchée par les architectes.

Dominique Girard, directeur technique chez Sto

Donnez leur la parole en cliquant ici : www.bati-journal.tv/matinale-de-la-construction-bois-reglementation-incendie-en-facade/
Abonnement woodsurfer sur Kiosque21.com

Voir aussi

DuoPower : la première cheville bi-matière fischer

Bénéficiant d’un nouveau design, d’une forme compacte et de nouvelles couleurs, la nouvelle cheville bi-matière …

Reconversion de l’ancien Hôpital de Meursault avec le bois, le zinc, la pierre et le béton

La commune de Meursault a acquis, en 1990, les bâtiments de la « Léproserie », …