Accueil » Actualités » Carrefour International du Bois 2018 – La place du bois dans les espaces publics

Carrefour International du Bois 2018 – La place du bois dans les espaces publics

Intervenants : 
  • Pascal Berger – Gérant – Berger Paysage et représentant de l’Union Nationale des Entreprises du Paysage
  • Gaëlle Pinier – Co-Gérante – MAP Paysagistes
  • Olivier Baert – Paysagiste concepteur – MAP Paysagistes
  • Céline Levrard – Paysagiste concepteur & Présidente – Fédération Française du Paysage Grand Ouest
Gaëlle Pinier : « Map Paysagiste est une agence nantaise de conception en paysages. Le bois fait parti du paysage, c’est une ressource importante des paysages qu’on a vu disparaître petit à petit de la ville mais qui aujourd’hui, mérite qu’on le défende afin de le mettre en oeuvre dans les aménagements des espaces publics. Le bois est un matériau robuste, assez authentique et les gens peuvent être en quête de retrouver ses éléments dans leur quotidien. De plus en plus, les collectivités souhaitent mêler la population et les usagers à la conception des espaces publics. On est donc amené à travailler sur de la pédagogie, à organiser des ateliers de co-conception. On remarque que le bois invite à des comportements intéressants et différents, à un rapport physique différent avec le bois, «  Olivier Baert : « Map Paysage est une agence de 5 personnes présente depuis 15 ans avec une vingtaine de projets en cours d’espaces publics (pars, jardins, aménagements urbains…). Le bois est un matériau vivant qu’on peut employer avec des moyens modestes. En ville, on aménage les espaces publics en bois pour améliorer le cadre de vie. C’est un matériau doux, un élément vivant organique biodégradable. «  Céline Levrard : « Nous sommes une fédération nationale qui regroupe les régions de la Bretagne, Pays de la Loire et la région centre. On a une centaine d’adhérents et on est là pour promouvoir notre métier de paysage concepteur. Le bois fait partie intégrante des aménagements paysagers, on va l’utiliser sous différentes formes. Tout dépend du lieu et l’intérêt est de bien adapter le choix du bois à l’environnement dans lequel il sera mis en oeuvre. Il y’a des études qui montrent que la présence du végétal dans une ville apaise d’où l’intérêt d’utiliser du bois. C’est intéressant de voir comment la population peut avoir un rapport avec des aménagements différents (en bois) » Pascal Berger : « L’UNEP regroupe sur le territoire national 30 000 entreprises et 1800 entreprises sur le territoire régional. Notre secteur d’activité c’est 60% d’aménagement de jardins, d’espaces verts, 40% d’entretien et 10% d’élagage. Le bois laisse une créativité débordante, qui vous laisse plus de souplesse. Avec de simples piquets de châtaignier vous pouvez faire du mobilier urbain, développer des pergolas.. Le bois a cette particularité, il ne vieillit pas il se patine avec le temps. L’UNEP a mené des études qui prouvent que les villes avec de l’espace vert auront moins d’agressivité, de mal au dos…
Abonnement woodsurfer sur Kiosque21.com

Voir aussi

Bardage en bois composite à faux claire-voie

Bardage en bois composite à faux claire-voie