Accueil » Actualités » Douglas et sculpture sur bois – 3e Assises nationales du Douglas
Douglas et sculpture sur bois – 3e Assises nationales du Douglas

Douglas et sculpture sur bois – 3e Assises nationales du Douglas

intervenant : Étienne Moyat, gérant de l'Eurl Étienne Moyat Sculpteur Étienne Moyat : "Je suis devenu sculpteur un peu par défaut, j'ai essayé de travailler dans différentes entreprises, mais j'ai toujours eu envie de faire mes propres créations. Avec le tournage sur bois, j'ai pu explorer de l'extérieur, de l'écorce au cœur du bois, voir comment se déroule le bois, ce qui permet d'explorer la structure, la résistance, l'organisation des nœuds… c'est vraiment la composition interne du bois qui m'intéresse. Pour la sculpture qui est présentée ici, j'ai travaillé avec des plots en Douglas de 80 mm d'épaisseur. Dans l'idéal, je choisis des arbres qui ont au moins 60 cm de diamètre et 4 à 6 m de longueur. Lorsque j'ai le plot et une fibre assez serrée, ça permet de mettre en valeur la structure fine d'un Douglas qui a poussé plus lentement. Une fois la matière obtenue, je travaille avec le feu, au chalumeau, pour brûler complètement la pièce et perdre 1/3 du relief. Le Douglas est intéressant car il est structuré. La dernière étape consiste à brosser la sculpture.  Cette année, j'ai souhaité prendre un peu plus de risques en prenant des épaisseurs plus importantes (10/150 mm) et, dans les mois à venir, des blocs plus importants qui font penser à des blocs de pierre pour avoir l'idée de masse et obtenir des sculptures moins décoratives, plus brutes. Je travaille surtout avec le Douglas car je connais très bien cette essence.  Vous pouvez trouver mes œuvres à Limoges, dans mon atelier, ou dans la Galerie Negropontes à Paris."
Abonnement woodsurfer sur Kiosque21.com

Voir aussi

Un vantail coulissant qui s’ouvre à l’extérieur

Un vantail coulissant qui s’ouvre à l’extérieur

ONFI : nouveau directeur

ONFI : nouveau directeur