La filière fenêtres en pleine morosité

Après un début d’année prometteur, la filière fenêtres et portes a vu son activité arrêtée brutalement en raison de la pandémie. 79,5% des sociétés de pose et la quasi-totalité des fabricants ont dû fermer leur porte pour une durée indéterminée. Au sortir du confinement et malgré une forte mobilisation des professionnels pour relancer au plus tôt leur activité, la production cumulée de fenêtres à la fin du 1er semestre 2020 s’établissait à -22,9% (vs 2019) en volume, tous chantiers et tous matériaux confondus. L’étude sur les ventes de fenêtres et de portes-fenêtres en 2019 dans l’Hexagone réalisée au cours du premier semestre 2020, à la demande du SNFA, de l’UMB-FFB et de l’UFME cette étude, co-financée par le CODIFAB, a montré un secteur de la rénovation atone du fait de la diminution des incitations fiscales et de la crise des gilets jaunes. Avec un marché global de 10 026 000 fenêtres vendues en France métropolitaine en 2019, la croissance des vente n’a été que de 1,6% sur les 2 années 2018/2019. Le marché du neuf peinait déjà à remonter la pente. Les importations ont stoppé leur forte progression mais représente malgré tout 11% du volume de fenêtres installées en France en 2019.

 

Photo : Fenêtre Epok Kpark