Tension sur le granulé de bois

La situation internationale actuelle entraîne des incertitudes sur les énergies et les matières premières. Malgré ses particularités, la filière du chauffage au granulé de bois est inévitablement impactée en termes de prix et d’approvisionnement. Grâce à l’extension de certaines lignes de production et la construction de nouvelles usines de granulation, la filière prévoit 1 million de tonnes supplémentaires réparties entre 2021 et 2024 et un doublement de la capacité de production d’ici 2028. L’an dernier, la France a consommé 2,4 millions de tonnes de granulés, dont 400 000 tonnes importées. Avec la guerre en Ukraine, les livraisons depuis la Russie ou la Biélorussie ont cessé. Pour pallier à la pénurie qui se profile, les distributeurs appellent à ne pas acheter plus que nécessaire pour se chauffer cet hiver.

 

Photo : Gérard Cottet/Propellet