L’hôtel fait peau neuve

.

Photo : Berry Alloc

À changement de clientèle, changement d’atmosphère. Adieu l’hôtel-dortoir de papa avec son comptoir, son hall d’accueil froid et impersonnel où l’on ne sort de sa chambre que pour quitter les lieux. Désormais, la génération des millennials, nés entre 1985 et 1995, est sur le marché. Et elle attend de l’hôtel plus qu’un simple lieu d’hébergement. Pour supporter la concurrence, et notamment celles des Airbnb, l’hôtellerie doit se réinventer. Depuis l’ouverture du Mama Shelter en 2008, au cœur du 20e arrondissement de Paris, le ton est donné. On est entré dans l’air du Life Style. Le lobby devient un lieu mixte, à la fois espace de vie et de rencontres, ouvert sur le quartier, un lieu de détente où l’on peut se caler tranquillement dans un fauteuil de l’espace lounge avec un verre ou une assiette, mais aussi un lieu de coworking avec ses tables de différents formats.

Ces espaces d’accueil jouent sur les volumes, avec des halls complètement ouverts qui permettent la circulation, mais où il est aussi possible de s’isoler derrière un panneau mobile ou un claustra. Faisant fi de la standardisation, le mobilier cosy invite lui aussi à la détente et à l’authenticité : des meubles achetés dans le commerce que l’on pourrait trouver chez soi… pour que le client se sente comme à la maison. Autre point incontournable : la connectivité. Les millennials ont grandi avec le développement des technologies et d’Internet. Les hôtels s’adaptent : systèmes de réservation sur smartphones, services dématérialisés, gratuité du WiFi… Le grand meuble desk de l’accueil n’a plus sa place. L’enregistrement passe en mode fast check-in : le client s’inscrit à partir d’une tablette, au bar, dans un canapé ou sur une table de l’espace lounge/coworking.

 

Enfin, cette nouvelle clientèle est plus sensible à la question environnementale que ne l’étaient ses parents. Il incombe désormais aux établissements d’adopter une démarche éthique proche de ses préoccupations. Les matériaux écologiques, les circuits courts, le chauffage et le refroidissement passifs, les isolants naturels ou le recyclage sont privilégiés. Pour répondre à cet impératif, le bois constitue le matériau privilégié, qu’il soit massif ou reconstitué (à condition d’utiliser des produits sans solvants). Ces dernières années, la tendance Life Style prend de l’ampleur chez les géants de l’hôtellerie avec notamment les concepts Moxy chez Marriott ou encore Tribe et Greet, le modèle ecofriendly du groupe Accor. Un concept qui fait des émules puisque, dans ce secteur, le nombre de chambres a doublé, passant de 115 000 en 2014 à 240 000 en 2020. La révolution hôtelière est en marche.

Valérie Kubiak

Photo : Knauf

 

Les panneaux Ligno Acoustique Light de Lignotrend

Ces panneaux en bois massif contrecollé sont constitués de trois plis. La surface apparente alterne rainures et lattes, tandis que l’arrière comporte au moins quatre planchettes. Orienté à la perpendiculaire, le pli croisé du centre intègre des absorbeurs acoustiques ; un positionnement qui permet de rénover la surface sans rien perdre de l’effet absorbant. L’efficacité acoustique de cette référence est particulièrement adaptée aux usages commerciaux : plafonds suspendus, revêtements muraux ou îlots acoustiques. Produit certifié Natureplus.

La gamme « Réhabilitation » par Jeld-Wen

Avec ses blocs-portes, le fabricant français répond à deux besoins : l’acoustique et le feu (certification E130). La particularité de cette gamme est sa facilité et sa rapidité d’installation (moins de 45 min). Avec leur système prêt à poser, les blocs-portes s’adaptent à toutes les huisseries existantes en bois ou en métal. Ils se fixent dans la feuillure sans ajout de tresse coupe-feu ni retouche. Le montage est précis grâce à des vérins de mise en jeu qui permettent un réglage du niveau et de l’aplomb.

Le système Swiss Clic Panel-A+ de Swiss Krono

Swiss Krono conjugue efficacité acoustique et esthétique. Cette solution décorative pour murs et plafonds – composée de lames rainurées en fibres de bois très haute densité (1 000 kg/m3) – intègre un absorbeur en laine de roche qui capture le son d’une pièce et en réduit la résonance. Elle a l’avantage d’être simple d’installation grâce à son système d’emboîtement par clips sur rails. Déclinable en seize décors, elle s’adapte à tous les designs.

Les nouvelles baffles acous­tiques de Knauf

La collection Organic de dalles en laine de bois du groupe allemand s’enrichit de deux nouveaux modèles. Organic Claustra est une baffle acoustique rectangulaire et verticale sur câbles – fixés au sol et au plafond –, superposable et modulable qui permet de rythmer les espaces. Organic Factory, quant à lui, est un système acoustique de plafonds sur câbles. Les deux solutions affichent un coefficient d’absorption atteignant 0,50, une réaction au feu B-s1,d0, ainsi qu’une réflexion de la lumière jusqu’à 75 %. Disponibles en différents décors et dimensions.

Les panneaux acoustiques absorbants de Malvaux

Les panneaux de la collection Malvo Acoustique sont basés sur une âme en MDF noir (16 mm) avec un feutre noir acoustique en fibres de verre au dos ou au centre (0,6 mm) et un parement en placage bois véritable, verni sur la face visible (0,6 mm). Ils fonctionnent sur le principe de la résonance de Helmholtz (absorption par perforation), le plus approprié pour la correction de la réverbération des moyennes fréquences, comme la voix humaine. Formats, épaisseurs, finitions, etc., les panneaux sont réalisés sur demande et prêts à poser.

Les sols stratifiés haute pression de BerryAlloc

Cette nouvelle collection de sols haute pression, idéale pour le secteur tertiaire, est revêtue d’une surface stratifiée résistante à l’abrasion, à l’eau, aux taches ou encore à l’usure (classe 34/AC6). Son système de verrouillage à clic en aluminium offre une résistance à la traction de 1 200 kg/ml et permet un jointement solide adapté à un trafic intense. Une sous-couche acoustique intégrée Silent System diminue le bruit de 19 dB. Les sols sont déclinés en 74 décors. Certifiés PEFC.

Les revêtements de sol Egger Comfort chez Egger

Avec ses sols haut de gamme, l’entreprise autrichienne propose une alternative au stratifié en exploitant les avantages des sols en liège. Une couche de protection et une sous-couche de liège permettent ainsi une meilleure isolation phonique. Autres propriétés du matériau : l’isolation thermique grâce à ses cellules thermo-isolantes, un contact agréable avec la sous-couche élastique, et l’absence de substances nocives et de PVC. La pose est réalisée grâce à un système de clipsage. Le rendu esthétique obtenu par impression HD présente des effets inspirés du bois et de la pierre.

Les revêtements Silestone de Cosentino

Produit hybride, Silestone est obtenu à partir de matières premières minérales (quartz, minéraux synthétiques), et d’au moins 20 % de matériaux recyclés comme le verre. Que ce soit pour les sols, les murs ou les plans de travail, ce revêtement a l’avantage d’offrir une bonne résistance aux chocs, aux rayures et aux taches, un atout pour les zones à forte circulation. Proposé en différents formats et épaisseurs, il peut également être découpé et poli sur mesure. Une centaine de couleurs et textures sont disponibles.

Un MDF décoratif par Unilin Panels

Ce matériau prêt à l’emploi, en fibres de bois, se caractérise notamment par sa densité élevée et ses propriétés hydrofuges. Autour d’un noyau robuste, le revêtement laqué est prévu pour résister aux rayures. Les panneaux en finition Super Matt sont même revêtus d’une surface anti-traces de doigts. Pour chaque projet, des bandes de chant adaptées sont disponibles. Une solution décorative qui s’adapte aussi bien en revêtement mural qu’en panneau d’ameublement.

Cet article est extrait de Wood Surfer n°128 > Découvrir le numéro en intégralité : https://fr.calameo.com/read/00519601519fd12783bed